Projet d'habitat inclusif dans l'agglomération lyonnaise

Depuis une dizaine d’années, de nombreux projets d’habitats inclusifs ont émergé à destination des personnes âgées et/ou touchées par un handicap.

Le principe fondateur de ce type de démarche, quelle qu’en soit la forme, repose sur la liberté des personnes de choisir leur mode de logement et les personnes avec lesquelles elles le partagent*.

Dans le cas de l’épilepsie, l’habitat inclusif constitue l’opportunité d’apporter une réponse globale aux difficultés rencontrées par les patients (mobilité, isolement, insertion professionnelle et sociale) tout en prenant en compte les spécificités liées à la pathologie (crises imprévisibles avec risques de blessures).

L'association Épilepsie-France, en partenariat avec la Fondation OVE et le Centre de Lutte contre l'Épilepsie de la Teppe souhaite mener une réflexion sur la faisabilité d’un tel projet dans la région lyonnaise.
Nous avons établi un questionnaire qui nous permettra d’établir un état des lieux portant sur les besoins et attentes des personnes concernées. 
Attention : le questionnaire en ligne sera clôturé à la fin du mois de février.

Le questionnaire est destiné aux patients :
- qui résident dans les départements du Rhône, de l'Isère et de la Drôme.
- touchés par l'épilepsie 
- susceptibles d'être intéressés par un projet d'habitat inclusif en région lyonnaise

Lien vers le questionnaire. 

En cas de difficulté pour le remplir, merci de bien vouloir adresser un email à : sophie.chouaki[at]epilepsie-france[dot]com

Merci à vous de prendre le temps d’y répondre !

Attention, ce que l’habitat inclusif n’est pas :

- un logement individuel (ou dans la famille) en milieu ordinaire, que l’occupant fasse appel à des services à la personne ou non

- un établissement social ou médico-social, quelles qu’en soient les catégories et modalités 
(Foyer d'hébergement pour travailleurs handicapés, foyers de vie ou foyers occupationnels, foyers d’accueil médicalisé (FAM), maisons d’accueil spécialisées (MAS), résidences autonomie, établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), y compris les unités de ces établissements dites « hors les murs ou à domicile », ni un dispositif d’accueil temporaire (de type appartement transitionnel ou accueil familial).

Retour à la liste des actualités