1- On a vu que l'épilepsie pouvait être symptomatique, c'est à dire résultant d'une lésion cérébrale qui pourra être mise en évidence par des examens complémentaires, tout particulièrement neuro-radiologiques avec l'IRM cérébrale.
Les causes sont extrêmement diverses ; il peut s'agir de :
- de malformations cérébrales se développant au cours de la grossesse, période durant laquelle se forme le cerveau ; elles peuvent se manifester à des âges variables, de la naissance à l'âge adulte ;
- de lésions cérébrales survenues à la suite d'une infection (méningite, encéphalite), d'un traumatisme crânien, d'un accident vasculaire cérébral...
- de lésions en rapport avec une tumeur, bénigne ou maligne (cancéreuse) ;
- de maladies neurologiques, métaboliques ou dégénératives ayant un retentissement cérébral et s'accompagnant d'une épilepsie.

2- Parfois une origine lésionnelle paraît très probable, mais ne peut pas être mise en évidence avec les moyens dont nous disposons actuellement ; il s'agit alors d'une cause cachée et on parle alors d'épilepsie cryptogénique.

3- On parle d'épilepsies idiopathiques lorsqu'elles paraissent isolées, qu'elles ne sont pas accompagnées de lésions cérébrales et que l'on peut parfois retrouver un facteur familial ou génétique.
Habituellement, ces épilepsies sont relativement bénignes.