Il faut d'abord s'assurer qu'il s'agit bien d'une épilepsie et en rechercher la cause éventuelle. Comme cela a déjà été souligné, un examen clinique et la description des crises par l'entourage ou par le patient lui-même sont indispensables au préalable.

Il fait éliminer les crises ou malaises qui peuvent ressembler à une épilepsie mais qui n'en sont pas : malaises vagaux, spasmes du sanglot, syncopes, tétanie, spasmophilie... avec les examens adaptés.

Pour affirmer une épilepsie il faudra toujours s'appuyer sur l'EEG et les examens neuro-radiologiques.