L'électroencéphalogramme (EEG) : réalisé dans les meilleures conditions possibles, il permettra de mettre en évidence des anomalies inter critiques (visibles entre les crises) et, parfois, d'enregistrer les crises.

L'idéal est de coupler l'EEG avec un enregistrement vidéo.

Par contre, un EEG normal ne permet pas d'éliminer formellement le diagnostic d'épilepsie ; il faudra alors le renouveler.

Dans certains cas, l'enregistrement pendant le sommeil est indispensable (nourrisson, jeune enfant, crises liées au sommeil ou à l'endormissement...).

Lorsque c'est nécessaire, on peut être amené à réaliser un enregistrement de longue durée, incluant tout le sommeil.

Quand une épilepsie est sévère, il faut parfois réaliser un enregistrement de longue durée couplé à la vidéo sur un ou plusieurs jours, en centre spécialisé.