Il n'est pas rare d'être confronté à des questions de parents d'enfants recevant un traitement antiépileptique, qui présentent des troubles digestifs (vomissements, diarrhées, douleurs abdominales, etc.). Cette brève mise au point tentera d'aborder certaines situations courantes en fournissant quelques éléments de réponse.

Mon enfant reçoit un traitement antiépileptique et a des nausées ou vomit, est-ce à cause du médicament ?

Certains médicaments antiépileptiques peuvent, lorsqu'ils sont prescrits à une dose trop élevée, ou bien lorsqu'ils sont introduits rapidement, entraîner des vomissements :

  • Le Tégrétol® ou le Dihydan® peuvent être responsable de vomissements avec des troubles de l'équilibre, de la vue, une tendance à la somnolence, en cas de dose trop élevée. Une prise de sang pour mesurer le taux sanguin du médicament apportera la réponse.
  • La Dépakine® peut également entraîner des vomissements en cas de dosage trop élevé, mais il faut se méfier surtout chez le petit nourrisson qui vomit et devient somnolent d'une mauvaise tolérance de la part du foie et faire une prise de sang pour mesurer les transaminases et le taux de prothrombine.
  • L'Epitomax® (Topiramate) peut donner des nausées ou vomissements lors de son introduction. Votre médecin pourra alors éventuellement revenir au pallier inférieur de dose et/ou en ralentir l'augmentation progressive.
  • En cas de vomissements, anorexie sous Diacomit® (Stiripentol), il faut rechercher un surdosage en Stiripentol mais également en Tégrétol® ou en Dépakine® si ceux-ci lui sont associés.

Mon enfant a vomi après avoir reçu son médicament ou a eu une diarrhée après avoir reçu une injection de valium intrarectal, que dois-je faire ?

L'absorption d'un médicament par le tube digestif se fait en une heure environ ; si le vomissement ou la diarrhée survient immédiatement après la prise de traitement, celui-ci n'a pas été absorbé et il faut redonner la dose comme si votre enfant n'avait rien reçu ; en revanche, si le délai dépasse une heure, il ne faut pas redonner le traitement.

Mon enfant a des troubles digestifs, quels médicaments donner ?

En cas de diarrhée

Le Smecta® diminue l'absorption des autres médicaments par le tube digestif ; il faut donc le donner à distance (environ 2 heures) de la prise du traitement antiépileptique.

En revanche, le Lactéol® à base de lactobacillus, ne présente aucune interaction. L'Immodium® n'a pas d'interaction connue avec les traitements antiépileptiques mais n'a pas d'indication dans la diarrhée commune de l'enfant.

En cas de vomissements

Le Primpéran®, le Motilium®, le Vogalène® ne modifient pas les doses des médicaments antiépileptiques. Néanmoins ils peuvent présenter des risques pour certaines personnes épileptiques, donc doivent être pris après avis médical.

En cas de reflux gastro-oesophagien

Le Prépulsid® peut donner des selles molles mais ne modifie pas les doses du traitement antiépileptique.

En revanche, les pansements gastriques, en particulier le Gaviscon®, et à un moindre degré le Polysilane®, diminuent l'absorption des médicaments et doivent donc être donnés à distance de la prise du traitement antiépileptique.

En cas de constipation

Les médicaments contre la constipation n'interagissent pas avec les traitements antiépileptiques, mais une constipation importante peut empêcher une bonne absorption des médicaments et donc en diminuer l'efficacité.

Mon enfant a un régime cétogène et vomit

Le régime cétogène, comme son nom l'indique, est responsable d'une production de corps cétoniques dont l'intensité est évaluée par la mesure de la cétose dans les urines. Une cétose très importante peut être responsable de vomissements et contraindre à réduire la force du régime.

L'association avec l'Epitomax® peut augmenter les vomissements. Votre médecin sera parfois obligé de diminuer, voire d'arrêter l'Epitomax®.

En cas de gastro-entérite, il faut donner un régime antidiarrhéique (carottes, coca-cola light®, etc.) compatible avec le régime cétogène ; vous pouvez prendre conseil auprès de la diététicienne ; des traitements contre les vomissements peuvent être prescrits, en vérifiant qu'ils ne contiennent pas de sucre, en revanche, le Smecta® et le Lactéol® souvent prescrits contre la diarrhée en contiennent et sont incompatibles avec le régime cétogène.